Explorer la tradition chinoise du Thé

Nous vous proposons d’oublier totalement ce que vous avez construit derrière le mot thé, de venir avec nous à la source, sans nuage de lait, ni arômes ajoutés. Des feuilles de Thé, un esprit posé, de l’eau chaude, un peu de savoir faire, c’est tout.

Avec plaisir, nous vous annonçons la première édition du festival - Si vous souyhaitez nous contacter : coucou[@]brutdethe.fr :

Festival GongFuCha

Foire aux devinettes

Pourquoi ce site ?
Très envie d’apprendre et de partager avec d’autres personnes ce que nous rencontrons sur la route du Thé. Vous trouverez ici, des articles techniques, des expériences, des témoignages et une petite boutique remplie d’ustensiles et de Thés fabriqués artisanalement.
Qui se cache derrière Brut de Thé ?
La réponse simple afficherait les personnes qui ont monté la structure : Thaïs, Violaine et Stéphane et on passerait tranquillement à côté de la complexité. Pour être plus juste, toutes les rencontres vivifiantes que nous faisons sur la route du Thé, nous inspirent et nous lient et aujourd’hui on peut chuchoter que rien ne serait possible sans Manon, Thomas, Perrine, Ya-Lin et avec le plaisir de constater que la liste s’agrandit de jour en jour.
Pourquoi les termes liés aux thés sont en Chinois ?
C’est un choix assumé, les termes Chinois semblent déconcertants, mais avec un petit peu de persévérance, l’approche permet de lever des ambiguïtés et de clarifier l’apprentissage. Et c’est tellement ludique à apprendre ;)
Je pense que vous vous êtes trompés : l’appellation thés rouges est réservée aux Rooibos !! Pouvez-vous corriger votre erreur rapidement ?
Le Rooibos est sans doute très sympa mais ce n’est pas du thé. Profitons de cette excellente question pour clarifier les types de thés. Vous n’êtes pas sans savoir que la culture du thé s’est développée en Occident par le biais de la colonisation. De cette époque, nous avons conservé l’erreur de nommer les thés rouges chinois, thé noir, ce qui nous handicap un peu pour nommer les thés noirs. Nous préférons adopter la classification par type que l’on trouve usuellement dans la culture Chinoise du thé.
Je suis tea sommelier, tea master et fréquente le Camellia sinensis depuis plus de 40 ans. J’apprécie votre site, toutefois j’ai noté une erreur dans l’un de vos articles. N’avez-vous pas honte ?
Un peu ! Nous préférerions être irréprochables, mais nous continuons à apprendre sur ce sujet sans limite qu’est le thé traditionnel chinois. Lorsque vous pointez nos erreurs, nous sommes ravis et nous vous invitons à le faire car vous nous permettez de progresser et de corriger les articles.
Je ne comprends pas très bien si vous faites ça pour les communs ou si c’est pour alimenter votre compte en banque ?
Nous contribuons aux communs dans différents domaines depuis de nombreuses années. Tous ce que nous souhaitons faire avec Brut de Thé sera également libéré des copyrights. Notre boutique en ligne est open-source et les articles sont en licence libre CC0, nous constituons une base de données sur les thés et les cultivars de Chine et de Taïwan disponible pour les humains comme pour les machines. Nous avons également en projet de créer des jardins de thé pour expérimenter et documenter la culture des théiers en France. Pour pouvoir faire tout ça et nous consacrer pleinement à ces activités, nous essaierons de développer un modèle économique raisonnable et éthique.

Présentation